14 novembre 2010

J'assemble divers éléments, les associant par des techniques simples : en les cousant, en les liant, en les nouant, en les collant (le moins possible), et c'est ainsi que je compose un univers imaginaire fait de poésie, de légèreté, d'humour, de vitalité, un univers ordonné et fantaisiste à la fois.

Par leur texture, leur fragilité, leur plasticité, leur nature, certaines matières ont un fort pouvoir d'évocation poétique.

Quelques récurrences:

Le papier bien sûr, matière privilégiée,  fort et fragile, se plie, se roule, se froisse... se prête à toutes les fantaisies, à toutes les expériences.

Le fil, matière souple et douce, "relie".

Les nœuds constituent une sorte d'écriture graphique, ils rythment et structurent l'espace. Ils marquent des "points névralgiques".

Les points et les cercles "dessinent" les vibrations de l'énergie, de la dimension la plus microscopique à l'infini, ou inversement, de l'universel au particulier.

Les lignes structurent, ordonnent, dynamisent l'espace. Parfois elles suggèrent une direction symbolique: progresser, s'élever.

La feuille d'or véritable, pour son éclat, évocation du sacré.

Les silhouettes, la dimension humaine, la joie de vivre. Mes créations sont habitées par des êtres audacieux; ils courent, ils volent, sautent, plongent, dansent, s'élancent, parfois ils méditent... L'univers animal et végétal est aussi parfois représenté.

Les éléments de la nature, fragiles et tellement graphiques constituent un vocabulaire naturel qui m'inspirent la composition de 'poèmes de matières'.

La référence à la science et la présence de fragments d'écriture mathématique suggère un ordre sous-jacent, une dimension de la réalité rationnelle et logique, nullement incompatible avec la perception poétique.  Je m'approprie avec liberté et fantaisie le langage scientifique dont le graphisme et les illustrations sont pour moi une source inépuisable de poésie visuelle. L'utilisation de références scientifiques est purement symbolique et suggestive.

Posté par 1 Zeste 2 Poesie à 17:34 - - Permalien [#]