Pourquoi des boîtes ?

Jusque-là mes assemblages* étaient encadrés dans cadres-boîtes hermétiquement fermés, en bois exotique. L'œuvre, fragile, était certes protégée, mais je regrettais qu'elle soit « enfermée », comme étouffée. Par ailleurs, la vitre représente une barrière symbolique et matérielle qui, selon l'éclairage ou la lumière ambiante, provoque des reflets et gêne le regard.

Comment protéger des assemblages en volume, délicats et fragiles, sans les encadrer ?
Comment permettre de les voir sans « barrière », d'en sentir la texture, le relief, les détails ?
Ces questions me préoccupent depuis longtemps.

J'ai eu l'occasion de voir des petites œuvres délicates exposées dans des boîtes d'entomologistes. Cela ressemblait beaucoup aux cadres-boîtes que je fabriquais mais avec l'avantage que la boîte s'ouvre, que le contenu n'est pas « emprisonné » dedans. Une bonne piste. Mais les formats des boîtes d'entomologistes ne me conviennent pas, les boîtes sont chères et leur aspect solide (elles le sont) me gêne un peu.  J'ai gardé l'idée boîte/couvercle, et j'ai expérimenté divers formats, divers matériaux, j'ai acheté et récupéré des boîtes de toutes sortes... pour finalement les fabriquer moi-même.

Mes boîtes, couvercles compris, sont en papier Arches 300g. Ce papier a une bonne tenue, sans être trop rigide, une belle texture à grains, et c'est cette alchimie légèreté/solidité qui me séduit, en parfaite adéquation avec les matériaux que j'utilise dans mes assemblages (papiers, végétaux, feuille d'or véritable et divers éléments plutôt fragiles).

Abandonnant résolument l'approche du cadre-avec-vitre - dont la boîte d'entomologiste est une variante -,  j'ai opté pour un couvercle classique c'est à dire sans verre. J'aime l'idée que l'on ouvre la boîte pour découvrir son contenu qui s'offre au regard sans « barrière », ce qui crée une intimité entre soi et "l'objet" regardé.

Le couvercle quant à lui constitue un support d'expression qui prolonge le contenu, de sorte que la boîte n'est plus seulement un « contenant » mais devient partie intégrante de la création.

Chaque boîte est conçue comme un écrin abritant une création fragile. La boîte est associée à la curiosité: que contient-elle ? Un mystère, une surprise, un trésor, un secret ?...

Janvier 2017

* Voir par exemple les Jardins-Poèmes, les Fantaisies typographiques, les "Bulles d'oxygène"...

    Dimension de chaque boîte: 10 cm x 19 cm

 

IMG_0421   IMG_0422
Souvenirs graphiques...
.........

IMG_0244
Bruissement

IMG_0166
détail

.........

IMG_0433
Quand je vois la vie en rose...

.........

IMG_0215 copie
Vibrations
.........

IMG_0242
Nuit et jour

.........

IMG_0212 copiePromesses
.........

 

IMG_0239
La vie est une fête
.........

 

IMG_0438
Chant d'automne

 .........

IMG_0196
Chut !

IMG_0188